Pont de Blois

Commençons par les présentations, le pont Jacques Gabriel à Blois porte tout simplement le nom….de son architecte, proche du Roi et premier directeur des Ponts et Chaussées. Un petit faible pour les hommes à perruques? Je vous conseille ses portraits ;).

Il est construit dans les années 1720 par un bataillon de 600 hommes de régiment, des militaires en somme.

“Ça ne va pas assez vite chef? Pas de soucis, ramenez des troupes d’Italie”. #easy.

Long de 300 mètres, on le remarque facilement car le pont dispose d’une double pente à 4%. Pas de quoi faire peur à vos cuisses, mais de quoi installer un étonnant décor au centre.

At the middle of the bridge

Le pont dispose d’une grande arche centrale surmontée d’une très belle obélisque de près de 15 mètres ! Deux tritons (sorte de sirène au masculin disons) sculptés soutiennent l’écu de France. 

Détruit en juin 1940 par l’armée française pour freiner l’avancée allemande, puis par les allemands en 1944, il ré-ouvre à la circulation en 1948 après une reconstruction à l’identique.

Il faut absolument s’arrêter au centre du pont pour profiter d’un panorama exceptionnel sur la ville, le château, les églises, les toits d’ardoise et sur les magnifiques reflets de la Loire majestueuse.